Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 09:52

Lagardère, d'après Paul FEVAL père et fils



Présentation de l'Editeur


  Qui ne connaît l'apostrophe fameuse : « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi! »... Et la terrible botte de Nevers, cette étoile sanglante jaillie à la pointe de l'épée du Bossu, qui constelle le front des traîtres!...
  Grâce à la Télévision, le légendaire chevalier reprend ses fabuleuses chevauchées à la poursuite des assassins du brave Nevers, poignardé dans les fossés du château de Caylus...
  Dans le Paris de la Régence livré aux bacchanales des « roués », le vengeur tisse inflexiblement les rets dans lesquels viendra se prendre l'ignoble Philippe de Gonzague...
  L'honneur et l'amour de la douce Aurore sont l'enjeu de cette joute mortelle qui nous entraîne des fossés de Caylus à Madrid, du défilé de Poncorbo au Palais-Royal.


  Grâce à la télévision, le légendaire chevalier
    reprend ses fabuleuses chevauchées.




    G. F. à partir de 12 ans


FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Lagardère, d'après Paul FÉVAL père et fils
Auteur :   d'après Paul FÉVAL père et fils
Edition :   LES PRESSES DE LA CITÉ DÉPARTEMENT G. P.

Scénario pour la Télévision de MARCEL JULLIAN
Écrit par PIERRE CASTEX

numéro de référence : 2.701
Collection TÉLÉ-SOUVERAINE



Dépôt légal N° 1634 - 4e trimestre 1967     Novembre 1967

Achevé d' imprimer
sur les presses de l'Imprimerie G.   MAILLET et Cie
à Saint-Ouen

Photogravure S. T. O.

Illustré de photographies extraites
du film télévisé par l'O.R.T.F.
Coproduction O.R.T.F. - Véfilms



Copyright 1967 - Les Presses de la Cité - Département G.P., Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Présentation sous Jaquette à double volets avec texte.
Nombre de pages : 187       TABLE DES CHAPITRES : NON

Poids :   347 grammes   Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur




EXTRAIT   Lagardère, d'après Paul FÉVAL père et fils   page 22


Lagardère, d'après Paul FEVAL père et fils -image-50-150




  M . de Peyrolles disait vrai. Staupitz était l'exactitude même. Le ruffian se tenait dans la grande galerie de l'hôtel de Gonzague, deux pas en avant d'n petit groupe d'individus dont la mine et l'accoutrement ne manquaient pas de surprendre en ces nobles lieux. L'entrée de Gonzague et de son intendant fit se ployer en deux chacun des membres de la troupe.
  - Voyons, dit simplement le duc.
  Peyrolles frappa dans ses mains. Une porte s'ouvrit. Deux pages parurent, portant une immense cible d'osier tressé. Gonzague prit place dans un fauteuil. Staupitz, d'un signe de tête, invita l'un de ses séides à s'avancer.
  - A toi, Escobar.
  L'homme, un Espagnol au teint basané, tourna le dos à la cible, tira son poignard de sa gaine et le tint droit devant lui, par la pointe.
  - Anda! cria Staupitz.
  Avec une rapidité incroyable, l'Espagnol pivota sur lui-même. Son bras se détendit. Sa navaja alla se planter au centre de la cible avec un sifflement.
  Gonzague sourit de satisfaction. D'un hochement de tête, il indiqua son approbation. Le nommé Escobar sortit tandis que Staupitz invitait un nouveau candidat à montrer ses talents.
  Un quart d'heure plus tard, Sa Seigneurie avait choisi : six des ruffiants amenés par Staupitz avaient eu l'heur de lui plaire. Le Duc, Staupitz et Peyrolles étaient maintenant seuls dans la galerie.
  - J'avais demandé huit hommes, dit doucement Gonzague. Il m'en manque deux...
  Staupitz s'inclina. Il sourit, avec l'air gourmand de celui qui tient une jolie surprise en réserve.
  - J'ai les deux lames qui compléterons la troupe, monseigneur. Deux bretteurs d'une force sans égale. Je les ai vus allonger, à eux deux, cinq hommes qui n'étaient point manchots...
  - Leurs noms?
  Le ruffian hésita, puis, se décidant :
  - Sa Seigneurerie les connaît. Il s'agit de Cocardasse et de Passepoil, les deux maîtres d'armes. Ce sont deux vieux amis retirés des affaires mais qui n'ont rien à me refuser. Je me porte garant de leur adresse et de leur silence.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

Lagardère d'après Paul FEVAL père et fils       Lagardère d'après Paul FEVAL père et fils







Déjà parus dans la collection TÉLÉ-SOUVERAINE



DANS LES COULISSES DU RUGBY
L'ILE AU TRÉSOR
LES COMPAGNONS DE JÉHU
LES CORSAIRES
LES GLOBE TROTTERS



ANNEXE




Lagardère, d'après Paul FÉVAL père et fils
Editeur :   Éditions G. P. Paris   Bibliothèque Rouge et Or Télé-Souveraine (1967)
A.S.I.N :   B0000DSY4C
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul FÉVAL

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent CONTAL - dans LIVRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Laurent CONTAL né à Mirecourt (Vosges)
  • : Châteaux Palais Portes Forts en cartes postales
  • Contact

Recherche